15 nov. 2017

Les tutos de Solène : 3 petits trucs qui, l'air de rien, facilitent la vie

Voilà un nouvel article de mon amie Solène, que l'on n'avait pas vu ici depuis plus d'un an (occupée par l'arrivée d'un second Minus), et qui partage aujourd'hui des astuces d'organisation de mère efficace qui trouve encore un peu le temps de bricoler.
Enjoy !


Voici trois toutes petites astuces que nous avons mises en place chez nous et qui, à l'usage, s'avèrent vraiment pratiques.

1. Des épingles à linge pour identifier nos verres
Minus a un super jeu dans la vie : il boit au compte gouttes, l'équivalent d'un dé à coudre toutes les 5 minutes. A chaque fois il prend un verre, l'humidifie tout juste, et le met au lave vaisselle (l'enfant parfait :-)). A ce petit jeu, il peut assez facilement remplir le lave vaisselle en une demi journée. Ce qui est moins marrant.

Soyons honnêtes : j'ai sauvagement piqué l'idée à la crèche de Minus. Elle est simple et se passe de commentaire.

Nous prenons des verres propres à chaque repas mais entre les repas, on réutilise le même. Minus sait lire son nom (enfin, son initiale mais ça suffit), mais on aurait aussi pu choisir des épingles à linge de couleur.

2. Des crochets sur le radiateur sèche-serviettes
Ça c'est vraiment cool, pas esthétique, mais cool.
D'abord parce que le sèche cheveux est ainsi toujours branché, prêt à servir. Et le matin quand on est bien pressé, c'est agréable.
Ensuite parce que les deux crochets plus bas qui servent de patères à la bonne hauteur pour Minus lui permettent d'être totalement autonome sur les opérations d'habillage/déshabillage. Il y trouve son pyjama le soir, ses vêtements le matin, et s'en débrouille. GÉNIAL !
Et tout ça sans un trou dans le mur.


3. Une tringle pour suspendre les fournitures de bureau
J'ai l'immense chance d'avoir un petit espace pour bricoler/coudre/peindre/réparer les jouets cassés... J'ai utilisé une tringle de cuisine et des crochets (encore !) et des égouttoirs en forme de petits seaux pour stocker mes affaires au-dessus du plan de travail (qui est lui-même un bout de plan de travail de cuisine découpé).

Ça me permet d'avoir tout sous la main, sans encombrer l'espace. Et pour le coup, je ne trouve pas ça vilain.

Si je genre de petits trucs vous intéresse, j'en ai plein ma besace !


8 nov. 2017

Gâteau de semoule aux fruits secs

Avec le retour du froid, j'ai eu envie de préparer dimanche un goûter cocooning et j'ai improvisé un gâteau de semoule avec ce qu'il y avait dans mes placards (retour de vacances oblige).

Je suis partie d'une recette de gâteau de semoule de base à laquelle j'ai ajouté une cuillère de rhum ambré et tous les fruits secs qu'il me restait : cranberries, abricots, figues et raisins sec. Le résultats était à la hauteur de mes espérances avec un léger goût de rhum, des fruits tendres et bien présents dans chaque tranche et un petit goût de Madeleine de Proust !

La recette :
8-10 parts

Préparation : 10 min
Cuisson : 25 min
Refroidissement : 1h minimum

60 cl de lait
40 g de cassonade
1 sachet de sucre vanillé
1cs de rhum ambré
60 g de figues sèches
60 g de cranberries sèches
60 g d'abricots secs
20 g de raisins secs
80 d de semoule de blé fine
1 œuf

Préchauffer le four à 180°C.

Dans une casserole faire chauffer jusqu'aux premier bouillons, le lait, la cassonade, le sucre vanillé, le rhum et tous les fruits secs coupés grossièrement.
Ajouter la semoule en pluie et mélanger à feu doux 4 à 5 min jusqu'à ce que le mélange épaississe.
Hors du feu, incorporer immédiatement l’œuf battu en fouettant énergiquement le mélange.

Verser le tout dans un moule préalablement beurré (ou en silicone) et enfourner pendant 25 min.

A la sortie du four laisser le gâteau refroidir avant de le démouler et de le déguster encore tiède ou froid.
Version imprimable de la recette

Bon appétit !


1 nov. 2017

Fondant Baulois

J’ai découvert ce gâteau cet été sur les réseaux sociaux et je me suis dit qu’il fallait absolument l’essayer lorsque les températures commenceront à chuter. Nous y voilà et mon essai de fondant Baulois aussi !
Donc un fondant Baulois, c’est une recette mise au point en 1980 par un certain Monsieur Denis à la Baule : une croûte fine et légèrement meringuée, une texture fondante et une pointe de caramel au beurre salé. En 2002, la recette est confiée à un couple qui poursuive le développement de la maison et diversifie les offres autour du fameux fondant Baulois.
On peut trouver
une recette sur le site internet de la marque,mais n’ayant pas sous la main de caramel au beurre salé (liquide), j’ai décidé de suivre la recette très détaillée et bien illustrée du blog La cuisine de Bernard.


Rien de compliqué dans cette recette, il faut juste de la patience car il y a des temps de repos avant et après cuisson. On obtient un gâteau au chocolat dense et fondant avec une légère saveur de caramel.
La recette :
6 pers.
Préparation : 20 min
Repos : 2h
Cuisson : 35 à 40 min
Refroidissement : 4 à 6h



115 g chocolat noir
140 g beurre salé
110 g de sucre roux
45 g de sucre complet de canne
1/4 de cuillerée à café de sel
3 petits œufs
20 g de farine



Faire fondre ensemble le beurre salé et le chocolat noir au four à micro-ondes.


Verser le sucre roux, le sucre complet, le sel et les œufs dans la cuve d'un robot. Avec le fouet, battre à vitesse moyenne pendant 5-7 min (pour dissoudre complètement le sucre et blanchir la préparation). Après 5 min, verser la farine sur l’appareil crémeux et mélanger juste quelques secondes pour l'incorporer.


Verser le chocolat fondu puis fouetter jusqu'à ce que tout soit bien incorporé.


Dans un moule à charnières, découper un cercle de papier cuisson de la taille du fond du moule et une bande de la hauteur des bords pour complètement recouvrir le moule (fixer le papier en beurrant légèrement le moule).


Verser la pâte et laisser reposer 2 h (pour que l'air contenu dans la pâte remonte à la surface et que la croûte meringuée se forme).
Cuire à 125°C en chaleur tournante pendant 35 à 40 minutes.  En sortant le gâteau doit encore trembloter au centre.


Laisser totalement refroidir à température ambiante. Emballer le gâteau dans le moule dans du film alimentaire pour le protéger de l'humidité et des odeurs du réfrigérateur.
Le lendemain, le démouler et couper des parts avec un couteau trempé dans de l'eau chaude (et essuyé) et savourer !
Version imprimable de la recette

Bon appétit !

25 oct. 2017

Dolce di mandorle : gâteau aux amandes et agrumes

Je suis tombée sur la vidéo de cette recette de gâteau Italien aux agrumes riche et moelleux sur la page Facebook de la grande épicerie.
En cette période de problèmes d’approvisionnement en beurre : elle est parfaite pour combler une envie de gâteau !

J’ai adaptée la version proposée sur le site internet car elle présentait quelques incohérences par rapport à la vidéo.  Et j'ai également choisi de ne pas mettre tout le jus des fruits dans le gâteau pour pouvoir le napper d’un sirop qui lui donne un côté plus fondant.

La recette :
6 pers.
Préparation : 10 min
Cuisson : 30 min
Refroidissement : 2h minimum

2 oranges (zestes et jus)
1 gros citron (zeste et jus)
350 g de poudre d’amande
200 g de sucre semoule
60 g de Maïzena
3 gros ou 4 petits œufs
1 pincée de sel
150 g de sucre glace

Préchauffer le four à 180°C.

Zester les 2 oranges et le citron dans un grand saladier et presser le jus dans un bol (env. 250 ml).

Dans le saladier, ajouter aux zestes, la poudre d'amande, le sucre et la maïzena et mélanger.
Incorporer ensuite les jaunes d'œufs et 175 ml du jus de citron et d'orange.

Monter les blancs en neige bien fermes avec la pincée de sel puis les incorporer délicatement à l’appareil en plusieurs fois.

Beurrer et fariner un moule à charnière, y verser la pâte et enfourner durant 30 min.

Préparer un sirop en mélangeant le reste du jus (env. 75 ml) avec 150 g de sucre glace. A la sortie du four, piquer le gâteau encore chaud avec un cure dents et verser délicatement le sirop sur toute la surface (qui va être absorbé par le gâteau).

Laisser refroidir avant de démouler délicatement et de déguster.

Version imprimable de la recette


Bon appétit !  


18 oct. 2017

Cocotte de bœuf au vin rouge, à l’orange et à la cannelle

Je vous propose aujourd’hui une recette automnale qui provient du dernier Cuisine et Vins de France et que j’ai testé il y a 2 semaines (quand les températures n’étaient pas si clémentes ...).

La recette n’a rien de compliqué et peut rester mijoter tranquillement un bon moment (tout l’après-midi pour moi). J’ai servi ce plat avec un écrasé de pommes de terre et de patates douces, qui s’est parfaitement accordé avec les notes d’orange et de cannelle de la sauce au vin rouge.

La recette :
6 pers.
Préparation : 25 min
Cuisson : 3 h (ou plus)

1.5 kg de bœuf à braiser (gites, paleron, joue…)
1 kg de tomates
1 gros oignon
3 carottes
2 gousses d’ail
Le zeste d’1/2 orange
1 brin de thym
20 cl de vin rouge
20 cl de bouillon de veau
1 bâton de cannelle
Huile d’olive
Sel et poivre

Couper la viande en gros cubes et la faire revenir dans la cocotte avec 2 cs d’huile d’olive pendant 6-7 min jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Les réserver dans une assiette.

Couper l’oignon en fines tranches. Éplucher et presser les gousses d’ail. Peler et couper les carottes en rondelles.
Remettre 2 cs d’huile dans la cocotte et faire revenir l’oignon, l’ail et les carottes 2-3 min.
Ajouter le vin rouge, porter à ébullition et gratter les sucs de cuisson.
Éplucher les tomates, les couper en gros dès et les placer dans la cocotte.
Délayer 1 cs de fond de veau dans 20 cl d’eau chaude et l’ajouter dans la cocotte, avec le zeste d’orange, le thym, la cannelle, le sel et le poivre.
Enfin, remettre la viande dans la cocotte, couvrir et laisser cuire 2-3h ou plus à feu doux en remuant de temps en temps.

Servir accompagné d’une purée de patate douce, de pomme de terre vapeurs ou de pâtes.

Version imprimable de la recette

Bon appétit !


11 oct. 2017

Tarte aux figues, raisins et noix

Ce week-end j’ai eu envie de réaliser une tarte aux figues avant qu’elles disparaissent des étales du marché.
En cherchant une recette, je suis tombée sur celle de matoque.fr, que j’ai décidé de tester en y ajoutant des raisins et des framboises.

Le résultat est frais grâce à une mousse au fromage blanc vanillée intercalée entre la pâte sablée et les fruits.

 
La recette :
6 à 8 pers.
Préparation : 25 + 10 min
Cuisson : 15 à 20 min
Dressage : 15 min

Pour la pâte sablée
250 g de farine
125 g de beurre demi sel
100 g de sucre
1 œuf
1 pincée de sel

Pour la mousse au fromage blanc
1 feuille de gélatine
30 g de lait
100 g de crème fleurette
150 g de fromage blanc à la vanille
20 g de sucre glace

Pour la garniture
60 g de noix
2 cs de miel d’acacia
6 figues
1 petite grappe de raisin
Quelques framboises

La veille :

Pour la pâte sablée, couper le beurre en petits morceaux et le sabler avec la farine du bout des doigts, (ou à la feuille d’un robot). Ajouter ensuite le sel et le sucre et mélanger sans trop travailler.
Ajouter l’œuf entier et travailler rapidement la pâte à la main. Former une galette épaisse, la filmer et la laisser reposer au frais pendant 1 nuit.

Pour la mousse au fromage blanc, mettre la gélatine à tremper dans un bol d’eau froide.
Faire chauffer le lait au micro-onde sans le faire bouillir. Ajouter la gélatine bien essorée et mélanger puis laisser refroidir.
Fouetter la crème fleurette dans un saladier bien froid, tout en y ajoutant le sucre glace petit à petit pour ne pas faire retomber la crème.
Mélanger le lait avec le fromage blanc à la vanille, puis incorporer délicatement la crème fouettée à l’aide d’une maryse. Filmer la mousse au contact et la réserver au frais pendant 1 nuit.

Le jour J :
Préchauffer le four à 180°C.
Sortir la galette pâte sablée du frigo et l’étaler sur un plan de travail légèrement fariné, sur un diamètre légèrement plus grand que la taille du cercle (ou du moule).
Disposer le cercle sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et y déposer la pâte. Plaquer la pâte sur les bords du cercle du bout des doigts en l’enfonçant délicatement pour combler les angles. Avec un couteau à lame lisse, découper l’excédent de pâte de l’intérieur vers l’extérieur pour une découpe nette et piquer le fond de la pâte avec une fourchette pour qu’elle ne gonfle pas à la cuisson.
Cuire le fond de tarte 15 à 20 min en surveillant la coloration.
À la sortie du four, retirer le cercle et poser la tarte sur une grille jusqu’à refroidissement complet.

Pour le dressage, concasser les noix dans un bol (en gardant 3 ou 4 cerneaux pour la déco) et les mélanger avec le miel.
Laver les raisins et les figues et les sécher délaitement. Découper les quartiers de figues.

Disposer une partie des noix sur le fond de tarte et les recouvrir avec la mousse au fromage blanc. Lisser le dessus à l’aide d’une spatule.

Disposer harmonieusement les figues, les grains de raisins et les framboises sur la mousse au fromage blanc. Ajouter quelques cerneaux de noix avec une goutte de miel par-dessus.


Version imprimable de la recette

Bon appétit !


4 oct. 2017

Idée déco : la seconde vie de mon canapé EKTORP

Voilà quelques mois que je n’avais rien posté concernant la décoration de mon intérieur. Je profite donc d’avoir relooké notre canapé pour en faire un petit article !
Notre canapé EKTORP je l’adore ! Nous l’avons acheté d’occasion en beige foncé lorsque nous nous sommes installés dans notre appartement précèdent en 2010. Depuis, il a vu l’arrivée de nos 2 garçons (qui ont su mettre à l’épreuve son intégrité) et un déménagement.

Puisque malgré tout ça, il a su rester  confortable, nous avons décidé de changer sa housse plutôt que de le remplacer par un nouveau canapé d'angle.

Pour cela, l’hiver dernier, nous avons visité le site cover couch basé au Royaume Uni, qui propose des housses pour plusieurs types de meubles de la marque suédoise avec un grand choix de tissus et de couleurs. Nous avons été jusqu’à demander des échantillons de tissus, mais malheureusement elles ne nous ont pas séduit au niveau de la texture du tissu pour ceux que nous avions sélectionnés.

Cet été, nous avons finalement changé notre fusil d'épaule et sommes revenus au magasin original pour commander une housse grise foncée. Après un petit mois de retard dans la date de livraison initiale (et un manque d’information sur les délais de ce retard sur le site d’IKEA … mais passons) : elle est enfin arrivé la semaine dernière !!!!

Pour compléter et égayer ce relooking, j’ai acheté des coussins multicolores chez Maisons du monde.

Et voilà le résultat :

Et désormais, j’adore encore plus notre canapé !!
 
Article non-sponsorisé