25 déc. 2013

DIY et rangement : ma boîte à emballages cadeaux

J’adore emballer les cadeaux !
Je me souviens même très bien d’un Noël en famille, je devais avoir 11 ou 12 ans, durant lequel ma tante Anne m’a montré comment emballer mes premiers paquets, gratter le scotch avec l'ongle sur le paquet pour le rendre le plus discret possible et faire frisotter le bolduc. J’en garde un excellent souvenir et l’emballage des cadeaux est depuis un de mes moments préféré lorsque l’on prépare les fêtes de fin d’année.
Depuis une dizaine d’année, j’ai même une boîte à chaussure (ou plutôt de bottes, vu sa taille …) dans laquelle je garde mes rubans, bolduc, étiquettes, ciseaux, « masking tape » (un ruban adhésif décoratif comme par exemple ici ou ) et autres chutes de papiers cadeaux.
Cette année, j’ai eu envie de la consolider et de personnaliser car elle commençait à s’abimer. J’ai préféré la garder plutôt que de lui chercher une remplaçante, car je trouve sa taille tout à fait adapté (ni trop grande pour être ranger facilement, ni trop petite pour pouvoir contenir tous mes accessoires d’emballage).

Je me suis donc armé d’un joli papier cadeau, d'un crayon, d’une paire de ciseaux, de mon vernis-colle et d’un pinceau.

Après avoir consolidé les angles de la boite et du couvercle avec du scotch, j’ai découpé deux morceaux de papier cadeaux à des dimensions un peu plus large que celles de la boîte et de son couvercle.

J’ai ensuite passé du vernis-colle sur la boite et j’ai positionné le papier délicatement sans faire trop de bulles (attention une fois sur la colle il est presque impossible de le décoller pour le repositionner, au risque de le déchirer). J’ai collé mon papier face par face.

Pour le couvercle, j’ai passé du vernis-colle sur le dessus, disposé mon papier au milieu et ensuite j’ai encollé et rabattu chaque bord en repliant le papier à l’intérieur. 
 
Je suis ensuite passé à la décoration du couvercle avec des petits nœuds en bolduc et du masking tape.
Et voilà le résultat :

 
La touche finale est l’étape de tri et de rangement de mes accessoires d’emballage :

Cette année j'étais donc plus que prête pour emballer tous mes cadeaux !
 
 
 
JOYEUX NOËL !!!

18 déc. 2013

Cadeaux gourmands (4/4) : douceurs à tartiner

Pour ce dernier billet sur le thème des cadeaux gourmands, je vous propose des petites douceurs à tartiner … ou à déguster directement à la cuillère !
1) Confiture au potiron, vanille & zeste d’orange
Pour la recette originale c’est ici.
J’ai juste adapté la recette à la quantité de chaire de potiron que j’ai pesé après l’avoir détaillé en dés.

La recette :
Pour 3 pots de confitures de taille standard (324 ml)
Préparation : 15 min
Repos : 2 x 12h
Cuisson : 5 + 25 min

780 g de chaire de potiron
780 g de sucre
2 oranges (avec leurs zestes)
2 citrons
2 gousses de vanille

Couper les gousses de vanille en deux dans la longueur et grattez-les pour récupérer les grains (puis les recouper en 2). Éplucher et tailler le potiron en dés d’environ 1 cm. Les mettre dans un saladier en alternant les couches de potiron avec le sucre, les gousses et les grains de vanille. Couvrir et laisser reposer 12 heures à température ambiante.

Ajouter le jus et le zeste des oranges et le jus des citrons, puis mettre le tout dans une casserole à fond épais (ou une bassine à confiture) et porter à ébullition. Laisser cuire 5 min puis laisser refroidir et couvrir avant de laisser à nouveau 12 heures à température ambiante.

Porter de nouveau à ébullition et laisser mijoter 20 minutes. Vérifier la cuisson en déposant une petite cuillère de confiture sur une assiette sortant du congélateur : si en penchant l’assiette la confiture se fige, c’est que la confiture est cuite.
Verser la confiture encore bouillante dans des pots propres et ébouillantés, en répartissant une demie gousse de vanille par pot. Refermer et retourner immédiatement sur un torchon propre. Laisser refroidir complètement.

J’ai ensuite décoré mes pots avec une petite étiquette sur le devant et une grande étiquette sur le couvercle (toujours en harmonie avec mes autres préparations).


2) Caramel au beurre salé maison
Pour cette préparation, j’ai utilisé la recette du caramel de Christophe Felder dans son livre « Les macarons de Christophe » aux éditions de la Martinière, que j’utilise d’habitude pour garnir mes macarons (testée et approuvée à de multiples reprises).

La recette :
Pour 1 petit pot  de confiture d'environ 200 g
Préparation : 20 min

140 g sucre en poudre
65 g crème liquide entière
100 g beurre salé de bonne qualité (bien froid)

Dans une casserole à fond épais, faire un caramel à sec en laissant le sucre fondre à feu très doux sans remuer : il doit avoir une jolie couleur caramel.
Hors du feu, ajoutez la crème en filet (en faisant attention aux projections), et bien mélanger à l’aide d’une maryse.
Remettre la casserole sur feu doux, et laissez cuire jusqu'à 108°C.
Hors du feu et ajouter alors le beurre bien froid coupé en morceaux afin d'arrêter la cuisson.
Mélanger le beurre et le caramel (à la maryse, au fouet ou au mixeur plongeant) jusqu'à l'obtention d'un caramel lisse et homogène.
Verser le caramel dans un pot propre et ébouillanté, et réserver au frais.

Ce caramel se conserve 1 mois au réfrigérateur.

Les pots ont ensuite été décorés avec des étiquettes (toujours en accord avec le reste de mes préparations). 


3) Pâte à tartiné au praliné maison
Pour la recette source c’est par-là.

La recette :
Pour un pot de confiture de taille standard
(324 ml)
Préparation : 10 min

170 g de chocolat au lait
80 g de praliné
100 g de lait concentré non sucré
50 g de crème
2 c.s. d'huile de noisette

Faire fondre le chocolat et la pâte de pralin au bain-marie. Une fois fondus, ajouter le lait concentré, la crème et l’huile de noisette. Bien mélanger l’ensemble jusqu'à l'obtention d'une préparation lisse et homogène. Au besoin remettre la casserole 1 à 2 min au bain marie (afin de faire fondre les éventuels petits morceaux qui se seraient
formés lors de l'ajout de la crème froide)

Verser la pâte dans un pot propre et ébouillanté, et réserver au frais.

Cette pâte se conserve 1 mois au réfrigérateur.

Les pots ont également été décorés avec une petite étiquette sur le couvercle et une grande étiquette sur le devant (toujours en harmonie avec mes autres préparations).


A vous de jouer et Joyeux Noël !!!

11 déc. 2013

Cadeaux gourmands (3/4) : snack et sel pimenté

Aujourd’hui, les deux cadeaux gourmands que je vous propose sont un petit snack et un sel aromatisé avec des épices.

1) Mix de graines et fruits

Pour l’origine de cette préparation c’est par là, et d’après Pascale, ce petit mix est idéal pour un apéro improvisé ou un snack en milieu de journée. Je me suis inspiré de son idée, sans suivre à la lettre sa recette.

Pour ce kit, il faut juste un sachet cristal (type confiseur; pour en acheter c’est par ici ou par-là).

Pour réaliser ce kit, j’ai commencé peser tous mes ingrédients :
75 g de graines de courges
75 g de graines de tournesol
50 g d’amandes
50 g de cranberries séchées
50 g de raisins secs
50 g de pêche séchées

J’ai ensuite préchauffé mon four à 150°C et enfourné les graines de courges et de tournesol sur une plaque pendant 10 min. J’ai ensuite laissé refroidir les graines torréfiées dans un bol.
Pendant ce temps, j’ai coupé les pêches séchées en petits dés.


Une fois les graines complètement refroidies, je les ai mélangées avec les amandes, les cranberries, les raisins et les dés de pêche. J’ai enfin glissé le tout dans un grand sachet que j’ai fermé avec une de mes petites étiquettes autocollante (en harmonie avec mes autres préparations).

2) Sel pimenté
Pour la source d’inspiration c’est par ici.

Pour le matériel, il faut juste un petit pot à épices en verre de 15 cl.

Après avoir lavé et bien essuyé mon petit pot, je l’ai rempli avec un mélange de 115 g fleur de sel, 1 c.c. de piment d’Espelette, 1 c.c de curcuma et 1 c.s d'oignons séchés et 1 c.c d'ail séché que j’ai réduit en poudre à l’aide d’un pilon.

Il suffit ensuite de coller une jolie petite étiquette sur le côté du petit pot et c’est prêt à être offert !


A vous de jouer et à la semaine prochaine pour les 3 dernières idées avant Noël !

5 déc. 2013

1er anniversaire !

Avec ce billet (le 57ème déjà), je fête le premier anniversaire de ce blog !!

Je suis vraiment ravie de m'être lancée et d'arriver à publier régulièrement (je m’impose un rythme de 1 billet par semaine - le mercredi soir).

Ce blog a su me motiver tout au long de cette année pour mettre en place des projets de rangements ou de déco chez moi, mais aussi pour tester de nouvelles recettes avec mes amis et ma famille. Ils ont d’ailleurs pris l’habitude qu’on passe 2/3 min à photographier leurs assiettes avant de pouvoir y goûter (et je les en remercie !).

J’espère faire quelques améliorations dans les mois à venir, comme l’ajout d’un index pour classer les recettes ou délimiter la partie « agencer » de la partie « mijoter » … il faut que je prenne le temps de m’y pencher. D’ailleurs si vous avez des suggestions, n’hésitez pas à me les laisser en commentaires !

J’ai encore des idées de rangements et de gourmandises dans mes tiroirs, alors c’est repartie pour une nouvelle année de billets divers et variés.

J'aime pouvoir partager mes goût avec des lecteurs … alors merci de me lire, vous qui passez par-là !


4 déc. 2013

Cadeaux gourmands (2/4) : plats

Aujourd’hui les deux cadeaux gourmands proposés sont des plats :

1) Kit velouté de lentilles corail :
Pour la source c’est ici !
Avant d’offrir ce kit, j’ai d’abord testé la recette de Requia. Et j’ai été ravie du résultat : un velouté un peu épais et parfumé : idéal en hiver avec ses saveurs de tomate, cumin et coriandre qui se marient très justement avec la lentille corail.
Pour ce kit, on peut utiliser un petit bocal, une petite bouteille en verre ou un sachet cristal (type confiseur). J’ai choisi personnellement d’utiliser un sachet cristal que j’ai acheté sur internet (ici, ou sinon il y a la boutique de Requia justement).

Pour réaliser ce kit, j’ai commencé par taper et imprimer le mode d’emploi pour 4 personnes.

J’ai rempli mon sachet avec 250 g de lentilles corail, un mini sachet contenant les épices (2 c.s. d’oignons séchés, 1 c.c. de graines de cumin, une pincée de piment d’Espelette et 1 c.c. de coriandre séchée) et 1 cube de bouillon de volaille. Je referme le grand sachet avec une de mes petites étiquettes autocollante. Pour compléter ce kit, j’ai joint également une boite de tomates concassées.
Enfin, j’ai emballé le mode d’emploi imprimé, le sachet de lentilles/épices et la boite de conserve dans du papier kraft. J’ai placé une jolie étiquette sur ce paquet (en harmonie avec mes autres cadeaux).
Il suffira ensuite à la personne qui reçoit ce kit de suivre les instructions suivantes :
- Dans une cocotte, faire revenir les lentilles et le mélange d’épices 1 à 2 min dans 1 c.s. d’huile d’olive.
- Ajouter la boite de tomates, le cube de bouillon et 1 litre d’eau.
- Laisser cuire à feu moyen environ 25 min.
- Goûter, rectifier l’assaisonnement si nécessaire et mixer la soupe.
- Servir bien chaud.

2) Kit risotto aux cèpes :
Pour les sources c’est ici (avec étiquettes) ou (coup de coeur pour la présentation).
J’avoue ne pas avoir testé ce kit, mais à la lecture cette recette me paraissait cohérente avec les risottos que j’ai pu réaliser par le passé.

Pour le matériel, il faut un bocal en verre de 0.5L et un peu de film étirable.

Pour réaliser ce kit, j’ai commencé par taper et imprimer le mode d’emploi pour 4 personnes.

Après avoir lavé et bien essuyé mon bocal, je l’ai ensuite rempli avec 300 g de riz à risotto (Arborio dans mon cas), puis avec une couche d’oignons séchés (2 c.s.), 1 cube de bouillon légume, le mode d’emploi (plié en 4) et 20 g de cèpes séchées (préalablement emballés dans un peu de film étirable).

Restait ensuite à décorer le pot avec une jolie étiquette sur le couvercle (toujours en harmonie avec mes autres préparations).
Il suffira ensuite à la personne qui reçoit ce kit de suivre les instructions suivantes :
Ingrédients à ajouter au kit :
1 c.s. d’huile d’olive
25 cl de vin blanc
25 g de beurre 
50 g de parmesan râpé
- Recouvrir les cèpes d’eau chaude dans un bol et les laisser reposer 10 min. Puis les égoutter en récupérant l’eau d’infusion.
- Mettre l’eau d’infusion des cèpes dans une casserole avec le cube de bouillon et compléter avec de l’eau pour obtenir 1L, puis porter à ébullition et laisser au chaud.
- Faire chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse et y verser le contenu du bocal. Enrober le riz avec l’huile, il doit devenir nacré et légèrement transparent, ajouter alors le vin blanc. Puis ajouter petit à petit le bouillon chaud, louche par louche, en attendant à chaque fois que le bouillon soit absorbé par le riz. Au bout de 5 min, ajouter les cèpes, puis continuer à ajouter le bouillon.
- Goûter, le riz doit être cuit mais légèrement ferme. Quand il est cuit, couper le feu, ajouter le beurre et le parmesan, mélanger vigoureusement, ajuster l’assaisonnement et servir !


A vous de jouer et à la semaine prochaine pour 2 nouvelles idées !
 

27 nov. 2013

Cadeaux gourmands (1/4) : desserts

L’année dernière pour les fêtes, j’avais réalisé des kits de cookies moelleux. Cette année, j’ai décidé d’aller un peu plus loin et de réaliser des paniers gourmands de Noël pour ma famille. Ce billet et les 3 suivants seront donc consacrés aux préparations que j’aurai réalisées pour cette occasion !

Pour préparer ce thème, je me suis largement inspirée de tout ce qu’on peut trouver sur internet. Je vais donc vous présenter ce que j’ai réalisé, mais aussi de qui et quoi je me suis inspirée

En ce qui concerne les étiquettes, cette année j’ai téléchargé des étiquettes de Noël sur un site américain. Elles sont au format pdf avec la possibilité de modifier le texte pour préciser le contenu. Il suffit ensuite de les imprimer sur du papier étiquette au format A4.

Pour ce premier billet, je vous présente 2 kits de desserts :

1) Kit cookies moelleux :
Mon classique ! 

La recette reste inchangée par rapport à l’année dernière (car les retours ont été plutôt positifs).
Cette année, je n’ai réalisé que 3 parfums différents : chocolat noir-carambar / fraise confite-chocolat blanc / chocolat au lait-noix de pécan. 

Et c’est uniquement la mise en forme qui a changé. En effet, j’ai changé le style de l’étiquette sur le dessus (pour créer une harmonie entre toutes mes préparations) 
et j’ai surtout collé le mode d’emploi sur le bocal (bon sur un pot en forme de boule c'est loin d'être parfait, mais c'est lisible) : l’année dernière il s’était décroché des bocaux au moment de la distribution de cadeaux … 

2) Kit riz au lait, vanille & cannelle :
Pour les sources c’est ici (avec des étiquettes) ou .

Les quantités indiquées tiennent dans un pot de confiture de taille standard (324 ml).

J’ai commencé par taper et imprimer le mode d’emploi de mon kit.
Après avoir lavé et bien essuyé mon pot, j’ai glissé le mode d’emploi à l’intérieur et j’ai rempli le pot avec :
150 g de riz rond
100 g de sucre roux
1 bâton de cannelle
1 gousse de vanille

Restait ensuite à décorer le pot avec une jolie étiquette sur le couvercle (toujours en harmonie avec mes autres préparations).

Il suffira ensuite à la personne qui reçoit ce kit d’ajouter 1 litre de lait entier et de suivre les instructions suivantes :
- Mettre à chauffer le lait avec la cannelle et la gousse de vanille fendue jusqu’à ébullition.
- Verser le riz et le sucre et baisser le feu au minimum.
Remuer de temps en temps.
- Le riz au lait est prêt lorsque la consistance est onctueuse (après environ 45 min).
- Servir tiède ou froid.


A vous de jouer et à la semaine prochaine pour 2 autres idées !


20 nov. 2013

Mousse au chocolat et langues de chat

J’adore la mousse au chocolat lorsqu’elle est un peu compacte et pas trop sucrée. 
Après avoir testées différentes recettes au fil des ans (incluant parfois du sucre et/ou de la crème), j’ai décidé de tester tout simplement celle de l’emballage de mon chocolat pâtissier de base : Elle est simple et rapide, et la mousse a exactement le goût et la texture que j’adore !
La recette :
6 pers.
Préparation : 10 min
Repos : 4h minimum

6 œufs frais
200 g de chocolat noir
Pincée de sel

Faire fondre le chocolat au micro-onde (1min30 à 450W avec 4 cs d’eau) et remuer délicatement pour obtenir une chocolat fondu bien lisse et homogène.
Casser les œufs en séparant le blanc des jaunes.
Ajouter la pincée de sel aux blancs et les battre en neige très ferme.
Verser le chocolat fondu sur les jaunes d’œufs dans le saladier dans lequel sera présentée la mousse et mélanger énergiquement.
Avec une spatule, incorporer délicatement 1/3 des blancs d’œufs battus au mélange chocolat-jaunes d’œufs. Ajouter le reste progressivement en soulevant la préparation de bas en haut pour bien répartir le chocolat sans faire tomber les blancs.

Faire prendre la mousse 4 heures minimum au réfrigérateur.

Servir bien frais en réalisant de jolies quenelles ... avec quelques langues de chat.

Version imprimable de la recette

Pour les langues de chat, j’ai trouvé sur internet,  il y a
déjà quelques années cette petite recette également rapide à préparer. Et comme ces petits biscuits s’accordent délicieusement avec une mousse au chocolat, voilà comment les réaliser vous-même :

La recette :
Préparation : 10 min
Cuisson : 10 min

90 g de beurre
90 g de sucre glace
90 g de farine
3 blancs d'œuf
1 sachet de sucre vanillé
1 pincée de sel

Préchauffer le four à 160°C.

Mélanger le beurre pommade et le sucre glace jusqu'à ce que le mélange soit crémeux.
Ajouter ensuite les blancs d'œufs, la farine, le sucre vanillé et le sel, et mélanger jusqu'à obtenir un mélange homogène.
A l'aide d'une poche à douille (ou d’un sac congélation dont un coin a été coupé après remplissage ou encore à la cuillère) déposer des bande de pâte fines et régulières sur une plaque de cuisson antiadhésive (ou sur un tapis en silicone ou encore du papier sulfurisé). Attention à les bien les espacer car la pâte va s’étaler à la cuisson.

Enfourner et cuire 8 à 10 min environ, en surveillant la coloration.

Laisser tiédir avant de les détacher de la plaque.

Version imprimable de la recette

Bon appétit !


13 nov. 2013

Idée déco : l’accumulation de vases hétéroclites

Lors d’un récent séjour dans un hôtel à l’étranger, je suis tombé sous le charme des arrangements floraux du hall.
Ce qui m’a le plu c’est l’accumulation des vases et des fleurs de styles et de tailles très différents.

Durant mon séjour, ils ont changé les fleurs, et j’ai donc pu voir deux combinaisons de fleurs :

- une dans les tons rose/violet :

- et une autre dans les tons blanc/jaune :

Evidemment, ce genre de composition demande un intérieur avec beaucoup d’espace … assez loin il faut l’avouer de notre appartement, mais cela me donne quand même envie de dénicher encore quelques vase de petites taille et de tenter l’expérience un jour chez moi (sur une étagère ou la table à manger du salon ?)
... Affaire à suivre, donc !

6 nov. 2013

Chili con carne

Cette recette est la recette familiale du chili que je tiens de mes parents et qui me rappelle d’agréables moments lors de grandes tablées en famille.
J’aime la préparer lorsque nous sommes nombreux à table (en famille, toujours, et aussi avec des amis) car je trouve assez conviviale de mettre sur la table ma grosse cocotte fumante et quelques bols d’ingrédients supplémentaires (guacamole, crème fraîche épaisse, cheddar râpé, galettes de blé, tortillas, Tabasco … et même parfois Margarita maison !) : chacun se sert (voir se re-sert ...) en fonction de ses goût et de son appétit !

La recette :
10 pers.
Préparation et pré-cuisson : 1h30 la veille
Cuisson : 2h le jour J

1.5 kg steak haché
2 tranches de gigot en dés de 2cm sur 2cm
12 merguez
2 poivrons rouges
2 poivrons verts
2 poivrons jaunes
4 oignons rouges
2 oignons blancs
3 tomates fraîches
2 boîtes de dés de tomates au jus
5 grosses boîtes de haricots rouges
(maïs, aubergine en dés- facultatif)
2 gousses ail hachés
Thym, laurier
1 cs de cumin
1 cs d’épices pour chili d’Old el Passo®
Huile d’olive
Sel, piment d’Espelette

12 galettes de blé (Farjitas d’Old el Passo®)
300 g de cheddar (ou de mimolette tendre)
300 g de crème fraîche entière
Guacamole (3 avocats bien mûrs + 1 sachet d’épices à guacamole (Old el Passo®) + jus ½ citron + dés d’1 tomate)
Tabasco
1 sachet de tortillas (facultatif)
Margarita maison (2 vol. Tequila + 1 vol. Cointreau + 1 vol. jus de citron vert + glace pillée) (facultatif)

La veille :
Couper et faire revenir les oignons jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides dans la cocotte avec de l’huile d’olive. Couper les poivrons en lanières et les ajouter. Ajouter ensuite l’ail, le thym, le laurier, les épices et le sel et poivre et laisser revenir un peu.

En parallèle, couper les tranches de gigot en petits dés de  2 cm et les faire revenir avec la viande de bœuf hachée sur feu vif dans une poêle à part.

Ajouter ensuite la viande saisie et cuite, aux légumes dans la cocotte.

Éplucher et couper les tomates, les ajouter ainsi que les boites de pulpe de tomates dans la cocotte.
Couvrir et laisser mijoter à feu moyen (en surveillant que ça n’accroche pas) pendant 45 min.

Une fois refroidit, placer la cocotte au frais.


Le jour J :
- 2h avant de passer à table, remettre la cocotte à chauffer à feu moyen(vérifier si assez de sauce, au besoin ajouter un peu d’eau) et faire reprendre l’ébullition pendant  20-30 min.
Préparer le guacamole, râper le cheddar et mettre la crème dans des bols puis réserver au frais.


- 1h30 avant de passer à table, égoutter et rincer les haricots rouges puis les ajouter dans la cocotte. Bien mélanger au reste de la préparation et vérifier l’assaisonnement. Mettre à feu doux et surveiller.
20 min avant de passer à table, faire cuire les merguez à la poêle ou au four.


- Mettre sur la table la cocotte, les bols de guacamole, de cheddar et de crème, les galettes de blé (juste réchauffées quelques min au micro-onde), les tortillas, le Tabasco et le pichet de Margarita.

Version imprimable de la recette

Bon appétit !

30 oct. 2013

Flan coco ultra simple

Je tiens cette recette toute simple de ma maman (qui la tient d’une de ses amies…).
Pour préparer ce dessert pas besoin de balance : un fouet, un saladier et deux plats (pour le bain marie) suffisent. 
Par contre, comme il se déguste bien frais, il faut prévoir de le préparer à l’avance, la veille par exemple. 
Je trouve que c’est un petit dessert assez léger, surtout après un bon repas d’hiver. En effet, il n’est pas trop sucré et se déguste très frais dès la sortie du frigo. Cette fois, j’ai décidé de l’accompagner avec de l’ananas frais, mais on peut aussi le préparer ce flan en chemisant le moule à cake avec du caramel avant de verser la préparation (même si personnellement je trouve ça trop sucré) ou en remplaçant une partie du lait ½ écrémé par du lait de coco pour renforcer le goût de noix de coco.

La recette :
6-8 pers.
Préparation : 5 min
Cuisson : 45 min
Refroidissement : 5h

1 boîte de lait concentré sucré (env. 400 g)
1 boîte de lait concentré non sucré (env. 400 g)
1 sachet de noix de coco râpé (100 ou 125 g)
4 œufs
Lait ½ écrémé (le contenu de 2 boites de lait concentré sucré)

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger tous les ingrédients à l’aide d’un fouet dans un saladier.

Verser le mélange dans un moule à cake.

Faire cuire au bain marie pendant 45 min (vérifier la cuisson en regardant si la préparation n’est plus trop liquide, ne pas hésiter à la prolonger si nécessaire). La noix de coco râpée remonte à la surface et est dorée lors de la cuisson.

Laisser refroidir 1h à la sortie du four puis protéger le moule avec du film alimentaire avant de le placer au réfrigérateur pour au moins 4h.

Démouler et servir en tranches, accompagnées de fruits frais (ici de l’ananas) ou rôtis.

Version imprimable de la recette

Bon appétit !

23 oct. 2013

Brochettes de Saint-Jacques et crevettes au curry vert

Cette recette est tirée du livre «Mon cahier de recettes Picard » (Ed Marabout). Je l’ai testée cet été (c’est-à-dire en dehors de la saison des coquilles St-Jaques) et je dois dire que les coquilles surgelées ont plutôt été à la hauteur (le seul bémol étant tout de même leurs prix).

Je prévois de refaire cette recette cet hiver avec de coquilles fraîches cette fois (pour info, la saison des St-Jacques est règlementée en France et n’est autorisée que du 1er octobre au 15 mai). J’en profiterai alors pour améliorer un point de la recette en faisant réchauffer la marinade avant de la déposer sur le riz.
La recette :
4 pers.
Préparation : 20 min
Repos : 1h
Cuisson : 10 min

8 noix de St-Jacques sans corail (Canada/USA) décongelées
16 queues de crevettes crues décortiquées décongelées
1 cs de gingembre coupé surgelé
1 cc d’ail coupé surgelé
1 cs d’oignons émincés surgelé
1 cc de menthe surgelé
2 cs de coriandre surgelé
2 yaourts brassés
1 cs de curry en poudre
Le jus d’un citron vert
Riz
Sel et piment d’Espelette

Préparer le curry en mélangeant les yaourts avec le gingembre, l’ail, les oignons, la menthe, la coriandre, le curry en poudre, le sel et le piment d’Espelette.

Couper chaque St-Jacques en deux. Enfiler sur chaque pic à brochettes, en les alternant, deux morceaux de St-Jacques et deux crevettes. Déposer toutes les brochettes dans un grand plat et les arroser de la sauce curry sur deux faces.

Laisser mariner au frais pendant 1 heure.

Préchauffer le four à 180°C et lancer la cuisson du riz.

Faire cuire les brochettes sous le gril 5 min de chaque côté.
Servir avec du riz et le reste de la marinade au curry.

Version imprimable de la recette


Bon appétit !


16 oct. 2013

Rangement : le tiroir à épicerie de maman

Ma maman sait toujours comment me faire plaisir (et oui, même quand ça peut paraitre étrange à la plupart des gens).
Donc, pour me faire plaisir lorsque nous étions en vacances ensemble, elle m’a demandé si je pouvais trier et ranger le grand tiroir à provision de sa maison secondaire en Bretagne. 

Pour cela, nous avons acheté quelques boites en plastiques de tailles et de couleurs variées, pour lesquelles j’ai improvisé des étiquettes avec une feuille de papier, un stylo et du scotch (un jour je me payerai le luxe … plutôt abordable … d’avoir une véritable étiqueteuse !).
Pour ce rangement j’ai appliqué le même principe que pour ma propre cuisine, c’est  à dire tout sortir, nettoyer le tiroir, trier le contenu et le réorganiser en essayant d’optimiser l’espace et l’accès aux denrées.

L’état des lieux avant :
L’étape intermédiaire :
 Et le résultat :
Et voilà comment j’ai pu passer un chouette moment pendant la sieste de mon petit coquin avant d’aller à la plage !